Sursaut BnF

Blog des élus de la liste FSU et non-syndiqués au Conseil scientifique de la BnF

Conseil scientifique de la BnF : un organe mort ?

A quoi sert le Conseil scientifique de la BnF ?

L’article 15  du Décret n°94-3 du 3 janvier 1994 portant création de la Bibliothèque nationale de France nous apprend que le Conseil scientifique « est consulté sur toutes les questions relatives aux orientations de l’établissement et à ses activités de recherche et fait toutes propositions relatives à la politique scientifique de l’établissement. »

Le Conseil scientifique de la BnF n’est donc pas un organe décisionnel mais consultatif. Comme son nom l’indique, il a un rôle de conseil.

• Mais à quoi  le Conseil scientifique peut-il bien servir quand les avis des membres qui y siègent ne sont pas pris en compte et ne se traduisent pas par d’éventuelles réorientations ?

On l’a vu, les réticences qui s’étaient exprimées lors des présentations du projet de Réforme du Haut-de-jardin (renommé habilement depuis « Evolution du Haut-de-jardin ») en 2008-2009 puis en 2010, émanant d’universitaires, d’élus et même du Président du Conseil scientifique, n’avaient pas bouleversé d’un iota les orientations imposées par la direction de la BnF .  On avait pu constater également que les critiques et avertissements émis par plusieurs membres lors du Conseil scientifique de mars dernier portant sur le  Grand Emprunt et la numérisation n’avaient trouvé aucun écho au sein de la direction et du Ministère de la Culture.

• A quoi sert encore un Conseil scientifique quand les prises de positions des uns et des autres se trouvent gommées, affadies ou déformées dans les comptes-rendus officiels ?

Plusieurs fois les représentants du personnel ont exprimé leur mécontentement quant à ces compte-rendus.

Tous les élus, indépendamment de leur appartenance syndicale, se sont abstenus lors du Conseil de juin sur le vote du CR de la séance de mars. Cette abstention de réprobation ne s’est pas traduite par plus de fidélité, le CR suivant proposé au vote allait même jusqu’à indiquer que le CR de la séance de mars avait été approuvé à l’unanimité ! De qui se moque t-on ?

Cette fois,   les représentants du personnel sont allés plus loin et ont voté le 5 octobre contre le CR du Conseil scientifique de juin dernier et ont fait une déclaration préliminaire contre cette forme de censure.

Le président du Conseil scientifique, Roger Chartier, a même dit ne pas toujours s’être reconnu dans les propos cités dans les comptes-rendus.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :