Sursaut BnF

Blog des élus de la liste FSU et non-syndiqués au Conseil scientifique de la BnF

Encyclopédisme, universalisme, humanisme

… des mots, des valeurs, qui comptent pour nous, et plus que jamais !

Encyclopédisme :

Il faut que la bibliothèque d’étude reste celle de tous les savoirs, un grand livre ouvert librement à tous, et dans lequel aucun chapitre ne saurait manquer, que celui-ci ait ou non la faveur momentanée des médias, notre établissement s’inscrivant, de par sa vocation même, dans la durée plutôt que dans la temporalité éphémère des modes, fussent-elles intellectuelles ! Il s’agit que chaque branche du savoir, chaque discipline soit représentée à une hauteur significative, condition sans laquelle un ensemble documentaire dépérit et cesse d’être attractif pour le lecteur, faute de diversité et de renouvellement. Il ne saurait y avoir de « parent pauvre » de la connaissance et un établissement tel que le notre a justement pour mission de stimuler l’intérêt pour les disciplines peu connues du grand public et oubliées de l’information, plutôt que d’en réduire encore la visibilité documentaire…

Universalisme :

Les collections du Haut-de-jardin ont vocation à accueillir le monde entier, à le refléter dans toute la diversité de ses cultures et de ses langues, en tenant compte, certes, de l’accessibilité de ces dernières, mais en pariant, aussi, sur le désir qu’elles peuvent susciter d’être approchées, étudiées, les traductions étant là, particulièrement dans le domaine des littératures, pour inciter à leur découverte… La BnF doit demeurer cette bibliothèque de Babel qu’elle s’est toujours efforcée d’être, dès la Renaissance et continûment depuis les Lumières, où chacun, d’où qu’il vienne, puisse trouver une porte d’entrée vers le plus lointain tout aussi sûrement que vers ce qui lui est le plus proche et le plus familier… Les langues dites « rares » sont souvent parlées par des dizaines de millions d’individus et les cultures « minoritaires » n’en sont pas moins vivantes et dignes d’intérêt !

Humanisme :

L’encyclopédisme et l’universalisme, on l’aura déduit de ce qui précède, ne font qu’un avec l’humanisme. L’humanisme, c’est cette vision généreuse et ambitieuse d’une culture partagée, mise au service du progrès humain, seul idéal lui permettant de trouver véritablement un sens. C’est la capacité rendue à chacun de s’émanciper, au moins intellectuellement, des contraintes sociales, des pesanteurs culturelles, des effets, particulièrement dévastateurs, dans les temps que nous vivons, des logiques marchandes qui transforment un à un les lieux de culture en galeries commerciales, après avoir fait du monde un marché universel… Si elle veut rester ce qu’elle est encore aujourd’hui, la BnF, singulièrement en son espace le plus ouvert – le Haut de jardin –, doit être un lieu de résistance et non de complaisance au libéralisme ambiant !

Pour nous ces trois termes  – qui, rappelons-le, figurent en tête de la Charte documentaire de la BnF – ne sont pas devenus en dix ans de « grands mots creux » qui se seraient soudain vidés de leur signification… Bien au contraire, nous les revendiquons au titre de principes fondateurs d’une démarche, d’une volonté que l’on peut qualifier d’ « utopique », mais sans laquelle, nous en sommes convaincus, les bibliothèques, et la notre en particulier, n’auraient même jamais vu le jour !

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :